Quelle solution pour les clients Windows ....Reflexions sur une porte de sortie a l inflation chronophage du client lourd...

De OpenWikiBSD
Aller à : navigation, rechercher

Attentes

  • L'utilisateur prof VEUT du Windows.. Il ne connait surement pas autre chose (j'ai une demande dans mon casier pour installer du Word sous Solaris...)
  • L'utilisateur élève devrait être plus simple à faire évoluer du moment que les conditions préalables sont remplies.

Bilan

Un poste avec WindowsXP, qualifié de client lourd est atteint d'un certain nombre de maux..

  • Bien que des solutions existent, elles sont imparfaites; Longues, couteuses en temps-homme et surtout, elles n'empêchent pas qu'un poste se dégrade au cours du temps...

Solutions actuelles

  • Protection : Gestion de clés de registre, Bientôt GPO (le tout par se3)
  • Récupération : Clonage (pas utilisé), Réinstallation par unattended (se3 encore)

Idées

Pointeurs

Le WindowsXP booté sur un disque local est sans avenir,amha.

Les idées


On reçoit donc des palanquées de postes XP lourds tous les ans. Il faut en faire quelque chose..

Idée N°1

Un gros serveur Solaris et les supers Sunray, mais ...la région, le CRIF semble tiquer un peu à l'idée... Dommage, mais on va tacher de les convaincre.. On les touche autour de 300€ tout compris.

Tourne déja chez nous en test, ca marche du tonnerre !

Idée N°2

Un gros serveur LTSP et les vieux PC hors d'age et hors de garantie, transformés en clients légers diskless PXE. Pour les Windows, une session RDP sur un gros serveur et c'est OK.

Tourne déja chez nous en test.

Variante 1

Pb: On ne va pas commencer à démonter les machines neuves... Des clients légers existent "out of the box"

Idée N°3

Pour les postes neufs, ils ont plus de disque que les serveurs(!) et un gros CPU (qui supporte surement les insctructions de virtualisation VT..) et surement pas mal de RAM ( mini 1Go).. Dommage de ne pas profiter de tout cela en déportant l'usage CPU sur un serveur distant.

Donc, pourquoi ne pas profiter de toute cette puissance pour :

  • Faire bosser le CPU du client
  • Avoir une installation de Windows durable, stable,pérenne, ...comme un vrai OS, quoi ;-)

L'idée est donc de faire tourner Windows dans une VM.

Cela entraîne plusieurs possibilités.

Variante 1

Windows/SunRay/LTSP une session RDP vers un serveur Windows 2003 avec son gestionnaire de licences. + Ouverture de session 2 à 3 X plus rapide qu'une machine récente. + Une seule machine VM à gérer par salle, sur laquelle on configure aux petits oignons imprimante,softs,etc.. - On perd l'intérêt du CPU puissant local.

Variante 2

Tout en local. On installe un linux minimaliste sur les clients. On y fait tourner VirtualBox-PUEL (*) qui lance un WindowsXP local.

(*) Pourquoi PUEL et pas OSE ? 1. On peut en tant qu'éduc, 2. PUEL gère l'USB, 3. Je ne sais pas si OSE gère le headless ?